C’est reparti pour les aviculteurs de la Région de l’Adamaoua. La campagne 2019 a été lancée le mercredi 28 mars 2019. Une nouvelle occasion pour chacun de ces aviculteurs de partager des expériences pour se rendre plus compétitif sur le marché local.

Des difficultés ? Ce n’est pas ce qui manque dans ce secteur. La campagne qui démarre est un front ouvert pour les balayer autant que faire ce peut. Et ça, les aviculteurs le savent mieux que quiconque : « toute l’année 2018 a été très rude pour nous. Plusieurs conditions n’ont pas été réunies pour accroître notre productivité », témoigne Daïrou Moussa, un aviculteur du Mbéré.

 Désormais sur les rails dans cette partie du pays, la campagne avicole va mettre l’accent sur la qualité des produits afin de répondre à plusieurs objectifs. Pour Mikael Tchana, Responsable du GIC guide de l’espoir « le marché international est assez compliqué aujourd’hui. La seule façon de se démarquer c’est de parier sur la qualité et non la quantité ».

La Campagne avicole dans l’Adamaoua est aussi le temps consacré à la sensibilisation des agriculteurs en général sur les dangers de l’utilisation des moustiquaires lors de la filtration du miel et de la cire. La représentante du Ministre de l’Elevage des Pêches et des Industrie Animales a profité de la circonstance pour présente l’accompagnement des pouvoirs publics auprès des aviculteurs locaux. Une assistance qui arrive à point nommé dans le contexte, où l’agriculture occupe une place prépondérante dans la Région de l’Adamaoua.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de