La descente du premier ministre Joseph Dion Ngute à Bamenda dans le Nord-ouest du pays a suscité de vives réactions au sein de l’opposition camerounaise. C’est le cas du 1er adjoint au maire de Douala 3e Jacob Ngounou, militant du SDF qui constate que cette visite du chef de gouvernement à Bamenda relève tout simplement du “folklore”.

L’homme politique s’est également exprimé sur  la communication digitale du chef de l’État.

Monsieur le Maire, quelle appréciation faites-vous de la descente du premier ministre à Bamenda ?

Écoutez! Il y’a des camerounais qui crient depuis plusieurs mois déjà au dialogue et subitement les gens découvrent que le mot dialogue existe. C’est comme s’ils étaient sourds à tout ce qu’on leur a demandé. J’en veux pour preuve la démarche des leaders religieux anglophones ainsi que toutes les réunions du SDF au-cours desquelles l’on a demandé l’ouverture d’un dialogue sincère pour résoudre les problèmes du Cameroun. Fallait- il attendre que la communauté internationale à travers la dernière visite du secrétaire général des nations unies en charge des droits de l’homme Michelle Bachelet arrive au Cameroun, afin qu’on précipite la descente du P.M sur le terrain ? On sent qu’il n’ya pas de volonté de base à vouloir résoudre cette crise. Le premier ministre est descendu dans le chaudron de la crise anglophone juste pour répondre à la pression de la communauté internationale. Dites-moi avant d’aller s’enquérir des nouvelles de Bamenda, il n’était pas au Cameroun ? Cela relève du folklore tout simplement. Le camerounais conscient pourrait accepter de  voir  couler beaucoup de sang enfin de demander ce qui se passe dans la maison. Je n’y crois pas beaucoup.

La récente visite du secrétaire général des nations unies en charge des droits de l’homme au Cameroun a-t-elle fait bouger les lignes?

Tout au moins, ça fait bouger les lignes.ils étaient très sourds aux cris internes. La preuve ils font semblant sur le terrain de prononcer le mot dialogue. J’entends dire qu’il est mendiant de la paix (président de la république) ça me fait rigoler. Mendiant de la paix quand vous avez laissé autant  de camerounais mourir sans bouger un petit doigt. Peut-être fallait qu’elle vienne pour que les choses changent. Tout au moins ça servi à quelque chose.

Face aux populations du Nord-ouest, Joseph Dion Ngute a laissé entendre que le président de la république est ouvert à tout dialogue. Sauf la sécession ou la division du Cameroun .Qu’en pensez-vous de cette position ?

Moi aussi je suis d’accord. Personne ne peut accepter qu’on divise le Cameroun. Nous avons au niveau du SDF prôné le fédéralisme depuis 1990. Cette disposition figure d’ailleurs dans notre texte de base.

Que pensez-vous de la nouvelle donne communicationnelle du chef de l’État basée sur le digital ?

C’est sans grande importance pour moi.la forme de cette communication ne revêt aucune importance. Qu’il communique à travers les médias classiques. Lorsqu’il demande de pardonner, je pense qu’il doit d’abord prêcher par l’exemple. Le tribalisme, on est en train de l’entretenir au Cameroun. Il laisse les camerounais s’entretuer .les militaires contre les civils. C’est du bluff!

Propos recueillis par Didier kieretu.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de