Au moment où le Cameroun est secoué  par la  crise socio- politique dans les régions du Nord-ouest et du sud-ouest, la communauté de l’ouest  multiplie des appels incessants à la promotion du vivre ensemble et de l’intégration nationale. Ces valeurs ont été mises en scène à travers le festival des cultures de l’ouest qui vient de se tenir à l’esplanade du lycée polyvalent de Bonaberi, dans le 4e arrondissement de la ville de Douala, en présence du sous – préfet Jean Marc Ekoa Mbarga et du président du conseil des chefs traditionnels de l’ouest, François Tchindji.

A cette occasion, la communauté de l’ouest  Cameroun a exhibé la culture Binam dans toute sa diversité. Le public venu très nombreux s’est abreuvé aux sons et rythmes “grass- field” à travers les groupes danse folkloriques qui se sont d’ailleurs rivalisés d’adresse au rythme des tambours et autres instruments musicaux traditionnels. Au – delà de la prestation des groupes de danses traditionnelles issus des 08 départements de l’ouest, les invités ont  aussi savouré les sonorités musicales traditionnelles des peuples de la forêt  à travers remarquable de la communauté centre – sud – Est conduite par le grand notable pierre Moudoki. ” Je suis d’abord très content de cette initiative que la communauté de l’ouest a voulu manifester.La communauté centre- sud- Est est honorée .Parce-que l’ouest a pensé au vivre ensemble… La délégation qui m’accompagne dans ce festival  est très heureux, parce-que cela démontre le vivre ensemble prôné par notre président de la république. ” Déclare pierre Moudoki. Aussi présent à ce rendez-vous culturel, un groupe de danse venu du Nord-ouest. Véritable Symbole du vivre ensemble  initié par les organisateurs de la 2e édition du festival des cultures de l’ouest. ” Par ce festival, nous avons voulu démontrer que le vivre ensemble est une réalité forte au Cameroun. C’est aussi une occasion idoine pour les peuples des chaînes montagneuses de l’ouest de revisiter et renouer avec notre identité culturelle ” affirme Jean Paul Mouna président de la dynamique des Élites de l’ouest à Bonaberi. Par ailleurs promoteur dudit festival.

Dans son allocution de circonstance, le sous-préfet de Douala 4e Jean Marc Ekoa Mbarga a salué la vitalité, la ténacité des artistes invités qui ont émerveillé le public la veille, malgré les aléas de la météo.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de