C’est l’une des principales annonces fortes  faite par  l’honorable Jean Michel Nintcheu  ce Dimanche 26 Mai 2019 à Douala. C’était au-cours d’un meeting populaire organisé à l’occasion du 29e anniversaire du parti de la balance. Cette rencontre politique très courue par de nombreux militants et sympathisants, initiée par la circonscription électorale Douala 5e sous la conduite de l’adjoint au Maire de Douala 5e Carlos Rodrígue Ngoualem, a permis à l’élu du peuple de repréciser   la position officielle de son parti au sujet de la crise anglophone en cours dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Dans la même veine,  le combattant de la liberté, et président régional du social démocratic front dans le littoral, annonce  au passage, la reprise imminente des marches  populaires de revendications dans la ville de Douala. Objectif : exiger un dialogue inclusif afin de mettre un terme à la crise anglophone, ayant transformé les régions du Nord-ouest et du sud-  ouest depuis octobre 2016 en champ de guerre, de bataille sanglante et meurtrière. Dans le même ordre d’idée le chef politique du SDF  dans le littoral, déclare par ailleurs que son parti ne prendra plus part  désormais aux différentes manifestations qui engagent la nation, tant que la paix et la sécurité ne reviennent pas dans le nord-ouest et le sud- ouest. Me Payere Paul, président du comité d’organisation de ce meeting anniversaire à Douala 5 est ferme sur la question .Il soutient mordicus  que la voie incontournable pour la résolution de ce conflit armé demeure le dialogue. ” Sans ce dialogue inclusif, le SDF va se jeter dans la rue pour réclamer à corps et à cri ce dialogue, qui pour est libérateur du Cameroun… A un certain moment même s’il faut aller dans la rue, on est prêt d’y aller afin de changer les choses d’une manière radicale .précise avec force Me Payere Paul.

Reconquête du pouvoir.

L’honorable Joshua osih 1er vice – président du SDF, présente à cette activité politique, à saisir l’occasion pour scruter le chemin parcouru durant ces 29 années de lutte politique. L’homme politique estime que l’on ne devrait pas avoir honte au bilan du parti .Il est  convaincu que  ce bilan est le plus élogieux et le plus puissant. ” Ceux qui pensent que la politique est une course de vitesse se trompent. La politique c’est le marathon… D’autres ont cru que ce qui se passe depuis 29 ans, est une balade de santé. Aujourd’hui, ils se rendent bien compte que ce que fait le SDF depuis 29 ans n’est pas  facile … Ce pays va vers la transition et cette transition sera faite par et pour et avec le SDF”. Souligne Joshua osih.  Dans son allocution de circonstance, le député du wouri appelle ses camarades à la remobilisation, ceci dans le but de libérer le peuple camerounais et lui redonner le pouvoir. C’est aussi dans ce sens que l’honorable Jean Michel Nintcheu va inviter ses camarades à travailler en synergie pour la conquête de la Mairie de Douala 5e ainsi que les 04 sièges de députés existants. Il est persuadé que la victoire est toujours au bout de l’effort. Pour l’adjoint au Maire Carlos Ngoualem, président de la circonscription électorale de Douala 5.1, le SDF a permis aux camerounais d’avoir le multipartisme .Tout en précisant que ce qui reste maintenant à ce peuple, c’est la démocratie.

Naissance  douloureux du SDF.

Le SDF a vu le jour le 26 Mai 1990 à Bamenda au-lieudit  Ntarikon Market. C’était au-cours  d’une manifestation sanglante et meurtrière ayant abouti à la mort de 06 vaillants camerounais suite au fameux piétinement.il faut le préciser, Ce parti a été lancé par le chairman Ni John Fru Ndi président actuel du SDF.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de