Le nouveau président de la République démocratique du Congo rompt avec l’orthodoxie protocolaire. Il a effectué un voyage à l’intérieur du pays avec la compagnie aérienne nationale.
Pour sa première visite dans le Kantanga, le président Félix Tshisekedi a privilégié, ce vendredi 12 avril, un vol commercial de la compagnie nationale, Congo Airways pour effectuer le trajet Kinshasa-Lumumbashi.

L’occasion étant, le président de la République s’est donné à cœur joie de prendre un selfie avec le professionnel équipage que conduisait le commandant Jules Mangala et la copilote Mamitsho Pontshi Lobo, unique femme pilote chez Congo Airways.

Une belle publicité pour le porte étendard de l’aviation civile qui ambitionne de devenir une compagnie de premier rang dans la sous région.

Pour rappel, depuis 2016, le trafic passager de Congo Airways a connu une hausse de 75%. La compagnie basée à Kinshasa, a enregistré 360 000 passagers en 2018 dont 95% sur le réseau domestique et 5% sur les lignes internationales. Kinshasa-Lumumbashi.

En 2018, Congo Airways a conforté son offre domestique et s’est déployée, pour la première fois, hors du pays avec l’ouverture de trois nouvelles lignes internationales vers Cotonou au Benin, Douala au Cameroun et Johannesburg en Afrique du Sud.

À la fin 2018, la flotte était constituée de quatre aéronefs acquis en propre (deux Airbus A320-216 acquis en 2015 et deux Bombardier Dash8-Q400 acquis en 2016) et d’un aéronef de type A320 pris en wet lease pour une durée d’un mois.

L’année dernière, Congo Airways a obtenu sa certification IOSA devenant au passage membre de l’IATA et bénéficiant dès lors des avantages du Clearing House et du MITA (IATA Multilateral Interline Traffic Agreement).

Correspondance particulière : Romuald Ngueyap

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de