Édouard ZAPFAF, 47 ans a assassiné son ex-concubine et ensuite incendié la maison dans laquelle se trouvait la victime.

La scène se déroule au quartier Bodjongo, dans  l’arrondissement de Douala 4ème. Le meurtrier est arrivé aux environs de 2h, armé d’une machette et d’un bidon de 2 litres  d’essence. Il a ouvert la porte avec la deuxième clé et est entré dans la maison. En le voyant, Marie Cécile son ex-compagne, a tentée d’alerter les voisins.  L’assassin, a saisi la machette et l’a assommée à deux reprises sur la tête avant de déverser le contenu de son bidon sur elle. Il va ensuite, mettre le feu et s’en aller.  Mais sa fugue sera de courte durée, il est rattrapé par les forces de maitien de l’ordre et placé en garde-à-vue. En fin de semaine dernière, la procédure était à la reconstitution des faits, dans un quartier où les habitants étaient décidés d’en découdre avec lui. Le récit des faits.

Il dit qu’après avoir vendu ses deux terrains à pk14, il est allé s’installer avec Marie Cécile et ensemble ils avaient construit une maison de 3 pièces en matériaux provisoire. Mais du fait de la violence de l’homme, la relation a pris un coup. Depuis le 05 février, les deux vivaient en séparation de corps et plus dans la même maison. Mais il leur arrivait de se croiser au détour d’un chemin, d’engager même une discussion. << On a construit cette maison ensemble, j’ai dépensé mais elle m’a mis à la porte disant que je n’ai plus rien dans cette maison. Je l’ai suppliée de me rendre l’argent de la deuxième maison. En disant que je lui faisais cadeau de la première, elle a répliqué en me demandant si je n’ai jamais rien perdu dans cette vie. Je lui ai répondu  en lui demandant ce qu’un homme de mon âge pouvait encore exercer comme travail et en plus trouver le travail dans ce pays n’est pas chose facile. Je ne sais pas quel démon m’a poussé à poser cet acte>>, explique l’assassin sur les lieux du crime.

Edouard a été immédiatement déféré  à la prison centrale de Douala en attendant son jugement. Il risque une peine maximale.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de