L’esplanade du lycée bilingue de Bonaberi était illuminée ce samedi 18 Mai 2019.  C’était à la faveur d’un gala culturel, organisé en prélude à la fête de l’unité nationale qui sera célébrée  ce lundi 20 Mai  sous la thématique centrale ” Unité dans la diversité, atout majeur du peuple camerounais dans sa marche résolue vers l’émergence. ” ledit rendez-vous culturel placé sous le haut patronage du gouverneur de la région du littoral, était piloté par la délégation régionale des arts et de la culture du littoral. Grand moment d’attraction, qui a permis au public venu très nombreux, de découvrir sous tous ses angles le riche patrimoine culturel et artistique camerounais.

Ce gala culturel  qui s’est déroulé sous l’œil attentif du sous-  préfet de Douala 4e Jean Marc Ekoa Mbarga, a réuni toutes les sensibilités culturelles du département du Wouri. Le spectacle  était très émouvant  à travers les différentes prestations des artistes musiciens  et groupes de danses traditionnelles représentant toutes la diversité culturelle du Cameroun. ” Nous avons sélectionné les artistes qui pouvaient représenter le Cameroun, dans sa diversité pour que les choses ne soient pas vu comme une sorte de ségrégation chez les camerounais. Il est plutôt question que les choses soient vu sous l’angle de l’unité de notre pays qui sera à jamais indivisible… confirmation faite par le délégué régional des arts et de la culture du littoral, Dr François Edimo.

Sur scène, le public a eu droit à une multitude de prestations scéniques à l’instar du redoutable groupe de danse traditionnelle, “le kom  Djon group dance “qui trouve ses origines dans le département de boyo à Fundong region du Nord-ouest.  Aussi présent sur la scène, le mythique groupe de danse” l’Ambassibe” issu de la région du littoral, ayant à son actif 35 ans d’âge. En dehors de la prestation d’un groupe d’artistes venu du vieux continent, les spectateurs ont savouré avec aisance et fierté le ” Makossa” à travers Daniel Dikongue et la mama ” Android ” Nguea laroute. L’auteur du titre à succès ” soleil de décembre ” a émerveillé le public de Douala, arrachant au passage des tonnerres d’applaudissements  de la foule. La musique urbaine était également représentée avec la présente sur scène de Malhox bien entouré par un grand nombre de ses fans et mélomanes.  Sa prestation sur scène a fortement soulevé la foule composée en grande partie des jeunes.

Ce gala culturel visait à mettre en relief l’unicité de la diversité culturelle du Cameroun. Une diversité culturelle, ethnique, et linguistique qui cohabite paisiblement. ” Le Cameroun est un pays de paix …le vivre ensemble est le socle de notre unité…la preuve, nous sommes en train de magnifier le vivre ensemble avec toutes les communautés du pays… Rappelle ainsi pierre Moudoki, homme politique. Ce dernier a également a exhorté la jeunesse à plus de responsabilité et à la rectitude morale en vue de garder toujours allumer cette flamme de l’unité nationale.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de