La journée de l’enfant africain a été commémorée ce Dimanche 16 juin 2019 en souvenir aux massacres des enfants à Soweto  en Afrique du sud un 16 juin 1976. A Douala, l’association des femmes engagées pour le développement du Cameroun (Afedec) a organisé durant deux jours des activités ludiques, récréatives et causeries éducatives commémoratives sous le thème ” promouvoir les droits et devoirs des enfants. “

Activités qui ont eût pour cadre la salle des actes de la Mairie de Douala 3e sis à logbaba et placées sous le parrainage du Maire job Théophile kwapnang. A cette occasion, l’Afedec  sous la conduite de sa présidente Nadège Tatiana Mapigoue Ngounou a réuni dans l’enceinte de cette salle des actes, une centaine d’enfants issus de diverses nationalités notamment camerounaise, Tchadienne, congolaise, centrafricaine…et vivant dans la ville de Douala.  Ces enfants pour la plupart sont venus de la communauté des réfugiés installée au Cameroun, ceci grâce à la sensibilisation faite par le bureau de UNHCR représentation de Douala.

Pour commémorer cette journée en toute quiétude avec cette couche sociale vulnérable, une série de causerie éducative  a été organisée à leur intention .parmi les thématiques évoquées à l’ordre du jour, figure celle liée  à la notion de fraternité humaine, développée par le conseiller municipal Justin youmsi.Dans son exposé assez sobre et digeste, l’homme politique a tenu à rappeler à ces tout petits leurs droits, devoirs et obligations, vis- à Vis  de leurs parents. L’orateur dans son intervention a souligné l’importance de la vie humaine en société. A travers les jeux questions- réponses les enfants se sont montrés très réceptifs enthousiastes et  actifs. Un autre volet de cette causerie éducative était porté sur les dangers liés à l’usage des téléphones portables par les enfants, la notion de l’esclavage, en termes de nouvelles formes d’esclavages. Thème exposé par Philomène Djussi.

Toutes ces activités ludiques récréatives et éducatives se sont déroulées en présence du représentant du chef de bureau UNHCR (haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés) de Douala Fabrice Essama.” c’est événement est très important pour nous… Car nous encadrons au sein des personnes dont nous avons la charge, les réfugiés, les déplacés, les rapatriés… Les nations unies continueront à promouvoir le droit des enfants… rassure Fabrice Essama visiblement satisfait de l’initiative prise par l’Afedec. De nombreux parents venus accompagner leurs progénitures n’ont pas dissimulé leur joie, surtout  les parents issus de la communauté des réfugiés… “La communauté centrafricaine a été honorée .je dis merci à cette ONG qui a pensé à nous autre .ça nous a plus  …j’ai emmené ici 04 de mes enfants. J’ai apprécié la diversité culturelle, les jeux ludiques et éducatifs…confie Aboubakar Ali parent de nationalité centrafricaine.

Selon la vice – présidente de l’Afedec, Makouantou Madeleine, l’ouverture officielle desdites activités a eu lieu le 15 juin 2019 sous la présidence du Maire de Douala 3e Job Théophile kwapnang. Il était question pour cette journée de permettre aux enfants d’effectuer une  visite guidée à la Mairie de Douala 3e, puis au Musée maritime à Bonanjo, patrimoine du conseil national des chargeurs du Cameroun. Cette journée de samedi 15 juin 2019 s’est clôturée par un match de football.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de