général d’Electricity Developpement Corporation (EDC).

Depuis les récentes élections présidentielles, la Région du Soleil Levant est en permanence le théâtre de mouvements d’humeurs des populations, exaspérées par une flagrante et criarde pénurie d’électricité. L’annonce faite par Théodore Nsangou semble s’inscrire dans la continuité de la volonté affirmée du gouvernement camerounais à dégager une puissance énergétique à même de booster le développement dans les coins et recoins du triangle national. La région de l’Est qui est le siège d’installation du barrage hydroélectrique de Lom Pangar subit des coupures intempestives à n’en plus finir. Raison évoquée, l’accroissement de dix pour cent de la demande en énergie électrique dans cette Région.

Au regard de cette évolution qui n’est pas sur le point de changer, des difficultés et de la lenteur de réalisations dont souffrent très souvent les chantiers engagés par l’état, comment apprécier cette annonce ? « Il faut être mesuré dans l’appréciation car la mise en œuvre des volontés du gouvernement est souvent le plus gros souci. L’idée est salutaire, mais le mieux serait d’atteindre la réalisation complète de celle-ci », assure un critique. Au risque que cette déclaration ne reste qu’une simple vue de l’esprit, il est important que tous les maillons de la chaine d’exécution se mettent en branle pour la pleine effectivité de ce projet. Faute de quoi, le Directeur Général d’EDC  pourrait être taxé de bluffeur.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de