A l’occasion de la 47e fête nationale de l’unité célébrée ce lundi 20 Mai 2019 à Douala et soldée par la grande parade civile et militaire, les autorités de la région n’ont pas voilé leur ferme détermination au maintien permanent de la paix sociale dans le littoral en général et le wouri en particulier.” Nous ne pouvons pas faire autrement que de préserver la paix dans la région, qui est d’ailleurs la cité – carrefour de toutes les économies camerounaises ” a réaffirmé  avec force le gouverneur de la région du littoral Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. C’était à la sortie de cette célébration qui a eu pour cadre la place des fêtes de la vallée de Besseke.   Pour   sa majesté Meyong Bizole Jean Claude autorité traditionnelle et chef de quartier de la cité des enseignants, le Cameroun reste et demeure debout, malgré les velléités sécessionnistes et politiques. ” Notre pays est debout grâce au  président Paul Biya, qui est un homme de sagesse, de parole et de paix…vous avez vu aux nations unies lorsqu’il y’a eu cette réunion informelle sur la situation humanitaire au Cameroun… l’on avait pensé que le Cameroun serait complètement envahi aujourd’hui par une armée étrangère …vous vous rendez compte que la majeur partie des intervenants là-bas plaidait pour la cause du Cameroun. La paix va revenir au Cameroun grâce à la grande sagesse du président Paul Biya… ” Rassure  le chef de quartier Meyong Bizole.

Présent à la tribune d’honneur, l’homme politique et militant du Rdpc, pierre Moudoki a fortement fustigé l’attitude de certains hommes politiques qui selon lui voudraient voir un Cameroun en lambeau, à feu et à sang.” …Que les gens ne pensent pas que si le Cameroun a des problèmes, ils seront épargnés… Voilà la Libye aujourd’hui …c’est tous les libyens qui souffrent aujourd’hui. Que nos frères et sœurs comprennent que le Cameroun appartient à nous tous et que cette unité nationale, nous devons la préservée pour l’intérêt de nos enfants ainsi que des générations futures…le chef de l’État l’a toujours dit:” Quel Cameroun voulons nous laisser à nos enfants ?” Martele  l’acteur politique P.Moudoki.

Une célébration dans la diversité.

” Nous voulons dire combien nous avons été satisfait  de la participation massive des populations  du littoral en général et  de Douala en particulier à cette fête de l’unité nationale. Nous  avons vécu en direct  une diversité sociale et culturelle .Tout cela faisant la richesse de l’unité du Cameroun et la richesse de la région dont je suis à la tête… Ainsi déclarait le gouverneur du littoral face à la presse. Une opinion largement partagée par Hervé Emmanuel Nkom.”En tant que patriote, je suis très heureux …c’est une très belle journée d’unité pour mon pays.Une journée qui démontre que le Cameroun est encore plus beau dans son unité avec ses diversités… S’est réjoui l’homme politique du parti au pouvoir. D’après le sous-  préfet de Douala 4e, Jean Marc Ekoa Mbarga, le Cameroun est un pays debout en marche vers son émergence comme a souhaité le chef de l’État en 2035. Pour l’autorité administrative, c’est un Cameroun qui compte sur tous ses fils, et toutes ses filles pour atteindre cette échéance en  2035. Jean Marc Ekoa Mbarga est persuadé que le Cameroun est uni, indivisible, prospère qui aspire à devenir une grande nation dans le monde d’entier en général et particulièrement en Afrique.” Les gens doivent comprendre que nous sommes tous camerounais, qu’on soit anglophone, francophone, qu’on vienne de telle région du pays, le plus important c’est le Cameroun notre label…souligne le patron de l’arrondissement de Douala 4e.

La crise anglophone au menu du 20 Mai.

Outre la volonté de sauvegarder la paix et l’unité nationale du pays, certaines personnalités dans leur immense majorité ont salué l’initiative du gouvernement inhérente à l’ouverture d’un dialogue inclusif au sujet de la crise socio politique dans les régions du nord-ouest et du sud -ouest.” Le premier ministre a séduit tout le monde. Je fais partie des personnes qui ont été séduites. Il a également la chance d’arriver à un moment où tout le monde est fatigué, tout le monde attends un sauveur et ce sauveur que le président de la république a envoyé semble être le chef du gouvernement… Son travail ne fait que commencer.il ne faut pas qu’il se décourage, il faut qu’il aille encore plus loin dans ce qu’il a entrepris… Déclare l’honorable Marlyse Douala Bell député Rdpc. Dans la même mouvance, Théophile Tchinda cadre à la Mairie de Douala 4e estime que le gouvernement est en train de mettre tout en œuvre pour trouver une solution à cette crise. Et réitère que cette solution passera par le dialogue comme l’a rappelé le premier ministre récemment lors de sa visite au nord-ouest et au sud-ouest. Pour ce chef  service, le chef de l’État est prêt pour le dialogue et non la division du Cameroun.

Il n’est pas superflu de rappeler que cette 47 e édition de de la fête nationale de l’unité s’est célébrée cette année sous le thème ” Unité dans la diversité, atout majeur du peuple camerounais dans sa marche résolue vers l’émergence. “

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de