A quelques jours du 1er mai, les ateliers de couture et de sérigraphie débordent de commandes.

Ce matin au marché de Bonamoussadi, le crissement des machines à coudre se fait plus bruyant que d’habitude. Dans ces ateliers de couture, ça défile. Les modèles de tissus, de couture et autres design d’entreprise se bousculent, et les idées créatives ne manquent pas. De nombreux clients s’y rendent soit pour vérifier si leur tenue est déjà confectionnée ou alors pour négocier le prix de la couture: << je suis venue donner mon tissu pour le 1er mai, j’ai préféré donner mon pagne aujourd’hui parce que je veux que la couturière ait le temps de bien confectionner mon modèle>>, rassure Christelle, cadre dans une entreprise du cosmétique.
C’est la même ambiance qui règne dans les ateliers de sérigraphie où les banderoles, les casquettes, les tee-shirts et autres gadgets de l’heure, sont en train d’être Floqués: << depuis quelques jours je suis surchargé, je reçois les clients à chaque instant de la journée, les commandes sont assez énormes et la pression du travail s’accentue >>, révèle Christian, gérant d’un atelier. Les travailleurs se feront distinguer à travers les pagnes, les tee-shirts, polos etc. de leur entreprise le 1er mai prochain.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de