La 19e édition de la journée mondiale du réfugié s’est célébrée ce jeudi 20 juin 2019 sous le thème ” faites un pas avec les réfugiés. “

Au Cameroun et à Douala plus précisément, les activités y relatives ont été organisées dans la salle des banquets des services du gouverneur à Bonanjo. Événement organisé par le Bureau de terrain UNHCR Douala , en présence des autorités administratives de la ville ,du chef d’antenne protocolaire et consulaire du ministère des relations extérieures ,des consuls généraux et consuls ,des chefs de bureaux des agences des nations unies représentées à Douala ,des réfugiés et des demandeurs d’asile.

Dans son allocution de circonstance, le chef de bureau UNHCR Douala, kassie Claude Fangamou a souligné l’impérieuse nécessité de se pencher sur la situation des réfugiés installés au Cameroun en général et en particulier ceux résidant dans la ville de Douala. Le chef de bureau UNHCR de Douala  plaide à plus d’humanisme et de solidarité à l’endroit des réfugiés et des demandeurs d’asile. Étant persuadé que ces familles qui vivent loin de leurs pays d’origine à cause des guerres et persécutions sont semblables aux   miennes. A ce titre, ces personnes défavorisées ont besoin d’un abri relativement décent, de la nourriture, de l’eau potable, et des soins médicaux appropriés. La concrétisation de ces actions permettrait de contribuer à  l’apaisement des tensions, à renforcer la résilience et à maintenir la paix sachant que l’action a plus de poids que les mots. Par ailleurs la solidarité mondiale  en faveur des personnes contraintes de fuir  leur pays d’origne, contribue à transformer l’intolérance en tolérance et la toxicité en positivité. Dans la foulée, le chef de bureau UNHCR a tenu à saluer solennellement certaines actions exemplaires menées par de nombreuses associations et autorités municipales  en faveur des réfugiés à travers le projet “les villes avec les réfugiés”. Il est question de témoigner leur solidarité envers les réfugiés et s’engager à promouvoir des politiques inclusives rassemblant les communautés. C’est le cas de la ville de Douala qui s’est particulièrement distinguée comme pionnière, grâce à la signature par le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala, en signant en Novembre 2018 la déclaration de solidarité ” les villes avec les réfugiés. A ce jour ,07 autres villes camerounaises ont rejoint Douala  dans cette mouvance. Il s’agit de Meiganga, kentzou, kette, Touboro, Garoua boulaye, bertoua, et Batouri. En Afrique, le Cameroun vient de passer en tête des pays comptant le plus grand nombre de signatures de la déclaration les villes avec les réfugiés depuis le lancement de la campagne mondiale le 20 juin 2018.

Situation des réfugiés au Cameroun.

Selon les statistiques datant du 31 Mai  2019, la population relevant du mandat du HCR s’élève à 1.305.066 individus dont 285 .173 réfugiés centrafricains installés dans les régions de l’Est, de l’Adamaoua, et du Nord et 104.884 réfugiés Nigérians vivant dans la région de l’extrême – nord. S’agissant du contexte urbain, notamment les villes de Douala et Yaoundé, le nombre de réfugiés s’élève à 25.516 individus soit 8.764 réfugiés à Douala et celui des demandeurs d’asile à 8.803 individus  soit 4.511 demandeurs d’asile à Douala. 80% des réfugiés sont hébergés dans des pays en développement ou à revenu intermédiaire. Le HCR estime que 70,8 millions de personnes dans le monde sont aujourd’hui déracinées .Ce chiffre représente le double des personnes déracinées il y’a 20 ans et 2.3 millions de plus que l’année dernière.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de