ATTENTION IMAGES CHOQUANTES ⚠

Ce Corps recouvert de plaies béantes est celui d’Eyene Owona Erman Steve. Le visage tuméfié, il serait entre la vie et la mort à l’hôpital de la garnison de Yaoundé. Le jeune homme selon ses proches à fait l’objet d’une bastonnade légendaire dans la nuit de dimanche à lundi 08 avril 2019. Son bourreau, un certain SUGEWE ERNEST, lieutenant-colonel des forces armées. Pour le coup apprend-t-on, ce dernier s’est plutôt bien occupé de lui.

Contacté par la rédaction du quatrième pouvoir, le Colonel a adopté plutôt une attitude muette à travers son fils Franck qui tente quelques explications. Selon sa version, Eyene aurait été pris en flagrant délit de vol chez le voisin aux de 4h du matin. Les riverains, débordés par ce larcin de trop auraient décidé de sa mise à mort. C’est ainsi que le colonel, tiré hors de sa barrière par une espèce de boucan va intervenir non pas pour extirper Eyene des griffes de ses bourreaux, mais pour le lyncher à son tour.

D’après le récit de la mère de la victime. La version du fils du colonel est toute fausse.

Selon elle, son enfant revenait d’une virée nocturne lorsqu’il est pris au dépourvu par le colonel. Ce dernier l’accuse “injustement ” d’avoir volé sa batterie deux semaines plutôt. Or il y a deux semaines renchérit-elle, son fils était à Mbalmayo et ne pouvait donc pas être l’auteur du coup de vol.
La vérité selon la génitrice d’Eyene c’est que son fils aurait accepté de témoigner contre le fameux Colonel qui se serait rendu coupable de la mort d’un soldat devant sa barrière au quartier base aérienne, un certain Ondoua Mimboe Jean, l’affaire est d’ailleurs encore au niveau du tribunal militaire. La mère de la victime poursuit au sujet du «puissant» colonel,
Quand on l’interpelle sur ses multiples frasques, il rétorque qu’il n’ya pas justice dans ce “Cameroun de merde”. Une façon pour lui de justifier le laisser-aller auquel il s’adonne à cœur joie. Des récits qui sonnent diversement. Qui a tort qui a raison ? Seule une enquête profonde déterminera l’issue de ce scandale

A l’hôpital, les médecins ne sont pas rassurants. La mère d’Eyene Owona Erman Steve a presque déjà versé toutes les larmes de son corps face à l’état désespéré de son fils qui est désormais dans le coma. Cependant le tout puissant Colonel aurait essayé de contacter le père d’Eyene (Capitaine à la retraite ndlr) pour un éventuel arrangement à l’amiable. Contacté pour y voir clair, le commandant de la base aerienne numéro 101 de Yaoundé qui a été sollicité par le colonel pour arbitrer n’a pas daigné se prononcer.

Affaire à suivre…

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de