Le centre de loisirs la perche, situé au lieudit ” petit baobab ” a bonaberi du côté de l’ancienne route, se positionne aujourd’hui  comme un véritable pôle d’excellence de divertissement et  d’apprentissage  qui offre une diversité d’activités ludiques et éducatives  aux enfants. C’est un espace bien équipé, agréable    paradisiaque qui dispose d’une bibliothèque ultra – moderne où l’on organise les jeux de société. Ce centre est doté d’une salle de de projection cinématographique sur écran géant, grâce à un vidéo – projecteur dont la capacité est de 50 places assises et climatisée. On y trouve également dans ce centre de loisirs une salle de tennis de table ou de ping – pong, de baby-foot, d’une balançoire, un atelier d’arts plastiques, les ateliers de cuisine pour les goûters et autres… et une salle d’informatique.

Le centre de loisirs la perche qui a pour tutelle le ministère du tourisme et des loisirs, régulièrement agréé, est l’œuvre d’une dame de cœur dont l’appui aux personnes défavorisées est son cheval de bataille. Il s’agit de la reine Mère Christiane Oto Mbappe. En cette période de grande vacances scolaires, le centre accueille les enfants dont l’âge oscille entre 07 et 15 ans tous les jours en après-  midi, notamment de 14h à 17h. Les enfants sont généralement encadrés par des moniteurs qualifiés et spécialisés. Une offre spéciale  et gratuite a été d’ailleurs accordée aux enfants issus de la communauté centre – sud – Est vivant à Douala 4e.  Selon la fondatrice du centre de loisirs la perche, il est davantage question d’offrir aux enfants un cadre de divertissement et d’apprentissage, afin qu’ils apprennent à vivre en société  et à partager. ” Le droit aux loisirs est fondamental pour un enfant…chaque enfant a droit au jeu et on ne peut pas s’épanouir sans jouer… précise la promotrice.

Au centre de loisirs la perche on permet aux enfants d’avoir des loisirs au sens large du terme. A la fin d’une session d’apprentissage, les talents en fonction de leurs domaines d’activités sont détectés, puis orientés vers une spécialité adéquate  qui aidera l’apprenant plus tard à s’épanouir dans la société. Par ailleurs les revenus et autres fonds récoltés par le centre, sont souvent destinés à la création des activités génératrices de revenus ou des formations à l’endroit des jeunes et femmes démunies.

Le chemin parcouru par le centre de loisirs la perche en 17 années d’existence est couronné de succès .Durant ces années, le centre a œuvré à l’encadrement des enfants défavorisés à travers la prise en charge entière de leurs frais de scolarité. En plus, le centre a  initié des cours de répétition gratuites dans plusieurs écoles publiques de la localité. Le centre de loisirs la perche organise régulièrement à chaque période des fêtes de fin d’année la cérémonie d’arbre de Noël en faveur des enfants, tout comme les cérémonies consacrées à la journée de l’enfant africain qui se célèbre chaque 16 juin. La fondatrice dudit  centre de loisirs souhaite voir d’autres centres de loisirs à vocation  purement loisirs  sortir des terres à Douala 4e .Dans un environnement où ces lieux de loisirs sont extrêmement rares. En 2015, le centre a octroyé un important don au camp des réfugiés à Minaouao en présence de certains organismes internationaux tels que le HCR, l’UNICEF, et la Fao sous l’escorte de l’armée camerounaise.

Pour cette année, le centre  compte innover  pour le grand plaisir des enfants et adultes. A ce sujet, une salle l’informatique pour enfants sera installée pour l’apprentissage en informatique et du codage. Quant aux adultes, ils seront soumis à l’étude de word, Excel, internet, et à la création des applications et des sites web. Le but essentiel est de fournir aux apprenants des connaissances relatives à l’outil informatique à cette ère du numérique.

En rappel, la perche à l’origine, est une association à but non lucratif, créé pour lutter contre la pauvreté. Ses missions premières sont entre autre le parrainage scolaire  partiel et total des enfants nécessiteux  ainsi que l’octroi des fournitures scolaires. L’assistance sociale, sanitaire, alimentaire et la création des activités génératrices de revenus.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de